Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 08:32

El Watan

10 octobre 2020

« Les forces du Pacte de l’alternative démocratique (PAD)(1) n’ont pas été autorisées à organiser leur journée de mobilisation pour la défense des libertés démocratiques dans une salle publique.

Pour la énième fois, depuis la naissance de cette coalition du pôle démocratique en juin 2019, l’administration oppose une fin de non-recevoir à sa demande d’autorisation.

Advertisements

«Le PAD informe l’opinion publique qu’il n’a pas obtenu de salle publique pour accueillir l’organisation de l’activité prévue pour samedi 10 octobre 2020 à Alger», lit-on dans un communiqué rendu public hier.

Face à cette situation, les forces du PAD, lit-on dans le même communiqué, ont décidé de maintenir leur action et la tenir au siège national du parti MDS à Alger. »

1 – Le PAD comprenait à l’origine les partis et organisations suivantes :  la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (avec Said Salhi) ; le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) avec Mohcine Belabbas ; le Front des forces socialistes (Ali Laskri) ; le CAMAN d'Ali Brahimi, Tarik Mira, Hacène Boudjema et Hamid Ouazar ; l’UCP de Zoubida Assoul ; le Parti pour la laïcité et la démocratie (PLD) ; le Mouvement démocratique et social ( Fethi Ghares) ; le Parti des travailleurs (trotskiste) ; le Parti socialiste des travailleurs (Mahmoud Rechidi) ;  le Rassemblement actions jeunesse (Hakim Haddad). Le 11 novembre 2019, le PLD s’est retiré du PAD à cause selon lui du trop faible garanti de la laïcité au sein de l'alliance.

Le PADS  (ne pas confondre avec le PAD)–le parti des Communistes algériens – n’en fait pas partie.

(Photo: Algérie 1)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens