Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 14:55
AU FIL DES JOURS...(54)

VACANCES GARDOISES…

De longues marches en Cévennes. Quelques brasses dans la Méditerranée et quelques escapades culturelles…

PICASSO AU MUCEM

Cette structure ouverte sur le ciel, la lumière et la mer est un écrin à la mesure (la démesure) du génie de Picasso.

270 œuvres y étaient exposées, ce qui faisait de cette manifestation, sans doute, une des plus importantes qui lui ait été consacrée ces dernières années. Céramique, linogravure, laine, jouets, métaux découpés, huile, bois… témoignent de la diversité des techniques employées et de son inventivité. Une constante dans ses sources : la tauromachie. Curieusement peu de femmes alors qu’elles furent souvent ses modèles. Quelques rares représentations de Jacqueline…Et aucun motif d’inspiration africaine alors que l’on connaît son admiration pour ce continent. Etonnant dans un musée dédié à la Méditerranée.

Mais ne boudons pas notre plaisir. Au gré de mes déambulations : les coiffes et les mantilles d’Arlésiennes, d’Espagnoles et de Catalanes; l’explosion de couleurs des Matadors en puissance et en gloire (1955); le regard étonné du taureau et le matador cul par-dessus tête dans une troublante Tauromachie de 1955; l’émouvante Colombe blanche du 16 août 1950; les sons filés qui s’écoulent de la trompette et ceux qui jaillissent sous les doigts du guitariste des Musiciens (1972) ; L’Acrobate ectoplasme gris perle sur fond beige (1929); l’étonnante Tête de taureau en selle et guidon de vélo (1929); le rêve de maternité et d’abondance de La Chèvre (1950) que j’avais vue pour la première fois à Vallauris et des affiches nombreuses dont j’ai conservé pieusement quelques-unes dans mes tiroirs… (12 août 2016)

ABDEL RAHMAN EL BACHA

J’avais entendu le pianiste Abdel Rahman El Bacha à La Roque d’Anthéron et je ne voulais pas manquer son récital à Nîmes. Le cloître des Jésuites où celui-ci était donné est un peu tristounet mais l’acoustique y est remarquable. Ce fut une soirée merveilleuse autour de Frédéric Chopin (valses, ballades, fantaisies, scherzo, études…) avec en introduction le Quatuor Zaïde que j’ai découvert avec bonheur dans Quintette pour piano en mi bémol majeur op. 44 de Robert Shumann, pièce suivie d’une composition originale d’Abdel Rahman El Bacha. (20 août 2016)

AIGOUAL

« …en face de nous, d’un seul jet de mille mètres, l’Aigoual monte et maintient au ciel, au-dessus des ravines et du bouquet de l’Hort-de-Dieu, la haute tour de l’Observatoire. » Cette phrase est d’André Chamson, le plus gardois de nos écrivains, né à Nîmes, élevé dans les Cévennes et admirateur de la Camargue. Je viens de passer deux jours sur ces hautes terres qu’il a si bien chantées dans Le chiffre de nos jours, Les quatre éléments, Roux le bandit, Les hommes de la route…La première journée, j’ai arpenté les alentours de l’Observatoire et de l’Hort-de-Dieu. Le lendemain, après une nuit à l’Espérou, je suis allé me recueillir sur la tombe de l’écrivain membre de l’Académie française et de son épouse Lucie Mazauric, au pied du Pic de la Barette, près du col de Luzette point culminant de la route vertigineuse qui descend vers Mandagout.

Ils sont inhumés selon la tradition cévenole et protestante, en pleine terre, sur la "montagne sacrée ». Leur tombe est simplement recouverte d’un bloc de calcaire érodé par les pluies, qui mentionne leur nom, les dates de leur naissance et de leur mort et sur leur lequel est gravé Résister, comme dans la pierre de la Tour de Constance à Aigues-Mortes. Après avoir suivi un sentier bordé de myrtilliers qui chemine sous les hêtres, on débouche soudain sur un panorama grandiose barré au sud par la chaine du Liron qui s’avance comme un vaisseau avec le Fageas en proue, au-delà de laquelle émergent le Mont Brion et le dos de chameau de Saint Hippolyte du Fort.

Dans son austère simplicité cette sépulture acquiert une grandeur à la mesure de l’histoire épique de ce massif qui fut un bastion des Camisards pendant les guerres de Religion et qui plus tard, pendant la 2e guerre mondiale, devint un sanctuaire inexpugnable de la Résistance au nazisme. Comme le rappelle Micheline Cellier-Gely: « …c’est l’attachement à la région qui fonde le caractère et l’œuvre d’André Chamson (…) Son caractère, sa nature profonde, les valeurs qu’il a défendues, il les doit aux Cévennes et à l’Aigoual en particulier. », mais « Il repoussait l’étiquette d’écrivain régionaliste. » et il affirmait : « Le monde est ma paroisse. »

En 1934, il adhère au Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes (CVIA) avec André Gide, Henri Barbusse, André Malraux et Jean Guehenno. En juin 1935, il participe au congrès pour la Défense de la Culture avec Heinrich Mann, Aldous Huxley, John Dos Passos, Boris Pasternak et fonde l’hebdomadaire Vendredi. Les temps ont bien changé qui voient aujourd’hui de nombreux intellectuels français s’enrôler sous la bannière raciste, xénophobe et islamophobe de l’extrême-droite. Mais il reviendra Le temps des cerises… (24 août 2016)

MAHMOUD DARVICH

Un village de 300 habitants qui organise une soirée poésie - qui plus est de Mahmoud Darvich - vous en conviendrez, ce n’est pas courant ! C’est dans les Cévennes, à Soudorgues où le groupe La Compagnie La Marguerite (http://www.cielmarguerite.com) réside. La voix de David Martin et l’accompagnement musical d’Alain Blanchard, dans le chœur de la vieille église, nous ont pendant une heure, à partir de textes tirés de Le lit de l’Etrangère (traduit par Elias Sanbar, Editions Actes Sud), transportés en Palestine. Palestine meurtrie, Palestine niée, Palestine douloureuse, mais qui garde l’espoir et chante l’amitié entre les Peuples. La soirée s’est terminée avec la voix somptueuse et remarquablement expressive d’une invitée surprise, Mme Sandra Bessis. (26 août 2016)

AU FIL DES JOURS...(54)

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens