Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 21:18

 

CACAO.jpgNotre ami, notre camarade André Michel n’est plus. Ancien Résistant, Maire-adjoint communiste sous Alexandre Molinier puis André Fabre; créateur du syndicat CGT des Salins du Midi avec Edmond Roca, Justin Moure et Eugène Barnabé, c’est une personnalité importante d’Aigues-Mortes qui nous a quittés la nuit dernière. Jusqu’à ces derniers mois André continuait inlassablement à témoigner dans les écoles de sa terrible expérience de déporté politique dans le camp nazi de Buchenwald. Avec Edouard Campos qui partit avec lui en Espagne en vue de rejoindre le Général de Gaulle à Londres, avec Elie Bonifas qui participa à la création du maquis FTPF du Mas de Serres dans les Cévennes, il fut avec d’autres de ces Aigues-Mortais qui refusèrent la victoire des nazis et la soumission de Pétain au Reich allemand. Il en fallait alors du courage et de la détermination alors que la majorité des Français faisait encore confiance à Pétain. André était un Communiste exigeant, parfois en froid avec son parti le PCF auquel toujours cependant il revint. Dans cette ville qui longtemps fut une île isolée au milieu des marais, les mariages consanguins étaient nombreux et il était de coutume de donner des surnoms afin de différencier les diverses branches d’une même famille. De 1804 à 1903, le temps de service militaire était déterminé par tirage au sort. Le Cacao c’est le numéro 8, un bon numéro tiré au sort par un aïeul d’André. Celui-ci en fut si heureux qu’en sortant de la Mairie d’Aigues-Mortes, il brandit le numéro 8 en s’écriant  devant la foule des conscrits et des familles assemblés : « Lou cacao ». Le surnom depuis se transmet de génération en génération et c’est René qui désormais le porte.

Quand René m’a téléphoné pour m’annoncer la triste nouvelle, des images et des souvenirs me sont revenus à l’esprit : André et sa tenue rayée de déporté qu’il conservait pieusement; André et son parler imagé et fleuri; André venant nous voir au Groupe Scolaire où nous habitions et dont les sabots de bois résonnaient sur le balcon en ciment; nos gardes de nuit en Mairie après le coup d’Etat du 13 mai 1958 quand nous redoutions une attaque des commandos d’extrême-droite; André et les manifestations pour la Paix en Algérie et la libération d’Yvan Sagnier; René et Frédéric faisant les cent coups et baroulant dans les roubines; plus près de nous, André et son vélo qu’il pratiqua presque jusqu’à la fin…

Avec sa disparition que nous sommes nombreux à pleurer – oui à pleurer, sans honte – une page se tourne et j'éprouve ce soir un grand vide.

Henriette, René, Quentin, Léo, je pense à vous très fort et à votre famille. Je vous embrasse.

Bernard DESCHAMPS

29/09/2014

Les obsèques auront lieu au cimetière d’Aigues-Mortes, mercredi 1er octobre à 14h.

Sans titre-10Manifestation contre l'OAS en 1961. De gauche à droite: André MICHEL, Joseph CHARPENTIER (au 2e rang), Christian DIAS, Joseph SERVEL (au 2e rang), André FABRE, René PUIG (au 2e rang), René BAUMER, Max PELLEGRIN (au 2e rang), Justin MOURE, Joseph VIDIL (au 2e rang), André QUET, Bernard DESCHAMPS


Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Jean Cabane 30/09/2014 13:52

Ton hommage est très émouvant. Merci de saluer ainsi nos camarades qui font que nous sommes fiers d'être communistes. Toute mon amitié fraternelle . Jean

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens