Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 12:26

LE-PEN.jpgSachons gré à Jean-Luc Mélenchon d'avoir engagé une vigoureuse offensive contre Marine Le Pen. Avec beaucoup de courage, car il en fallait pour oser à Marseille prononcer cet éloge du métissage et rappeler l'apport des Arabes et des Berbères à la civilisation. Ce n'est pas en faisant des concessions sur ces sujets que nous gagnerons en influence. La xénophobie, le racisme, l'antisémitisme doivent être combattus sans faiblesse.. Certains élus, y compris de gauche et de mon parti seraient bien inspirés d'y songer. En effet, la déconstruction du vote FN passe nécessairement par une bataille d'idées pour dénoncer le parti des milliardaires, l'auxiliaire des milieux financiers, le parti de la haine. 

Oui, mais....me dira-t-on, le vrai terrain de lutte est celui contre la misère et le chômage qui sont le terreau sur lequel prolifèrent les idées nauséabondes des Le Pen et de Collard. C'est , en effet, en période de difficultés économiques et pendant  les guerres que se manifeste le plus la xénophobie. Donc notre combat passe nécessairement par la lutte pour vivre mieux. Mais attention ! Tous les pauvres et tous les chômeurs ne sont pas racistes et nous connaissons tous des "beaufs" installés dans un égoïste bien-être, dans leur suffisance et le mépris des autres. Le journal Midi Libre du 24 avril nous en montre quelques spécimens. Ceux là doivent être combattus. Si on les culpabilise, ce n'est pas grave, c'est le "retour de manivelle", à condition de ne pas mettre tout le monde dans le même sac. Dire par exemple, "les pieds-noirs" ou "électeurs de merde", comme je l'ai lu, en généralisant, ne fait rien avancer. Evidemment je préfère quelqu'un qui réagit ainsi, plutôt que les racistes, mais généraliser ne correspond pas à la réalité. Comprenons que des personnes puissent être désorientées et sensibles aux arguments fallacieux tels que "en période de crise, réservons le travail aux Français".  Il faut démonter ces arguments et convaincre. Il faut privilégier l'argumentation et dans le même temps, être avec ceux qui souffrent pour les aider à se défendre. J'ai pendant 19 ans vécu cette situation dans le canton de Beaucaire qui a souvent donné de forts pourcentages au Front National. Chacun connaissait mes engagements, communiste et anticolonialiste. beaucoup me disaient : "Quel dommage que tu soutiennes les Arabes..." J'expliquais patiemment qu'ils n'étaient pas responsables de la fermeture des usines, de la Brasserie, de Procida, etc, et dans le même temps, si ces personnes me demandaient de l'aide je ne la leur refusais pas en les traitant de fascistes. L'insulte n'est pas un argument.

Nous ne devons cependant pas être naïfs. Certains, et c'est le cas des Le Pen, ne sont pas des gens abusés, mais des adversaires conscients de ce qu'ils font. Nous en avons un certain nombre dans cette région. Avec les rapatriés d'Algérie, déracinés et victimes d'une guerre qui les dépassait, sont arrivés aussi des  ultras  de "l'Algérie française," y compris des tueurs de l'OAS qui ne rêvent, cinquante ans après, qu'à "casser du bougnoul". Ceux là mêmes qui ont manifesté et hurlé des slogans racistes, les 10 et 11 mars dernier, lors du colloque que nous vignetteavions organisé à Nîmes et à l'occasion duquel j'ai reçu par poste, des menaces de mort. Ceux là doivent être combattus et isolés et cela passe par un travail d'information objective sur la colonisation et la guerre d'Algérie. C'est précisément dans ce but qu'avec quelques amis, nous avons, en 2005, créé l'association France-El Djazaïr. Je voudrais à ce sujet, faire une remarque. La presse a mentionné la présence à la manifestation des ultras, le 10 mars à Nîmes, d'élus, député, sénateur, maires, conseillers généraux de l'UMP et du Nouveau-Centre. Ils peuvent mesurer aujourd'hui, combien leur complaisance qu'ils croyaient habile, a renforcé le Front National et le vote Le Pen dans le Gard, comme la politique de Sarkozy et les déclarations de Guéant l'ont renforcé à l'échelle nationale. En allant sur les terres du FN, on le conforte. On le conforte également en ne le combattant pas. J'ai remarqué à cet égard que les élus de gauche se comptaient sur les doigts d'une seule main, dans une salle comble, lors de ce même colloque d'historiens, sur la guerre d'Algérie. Ont-ils eu peur de se compromettre?

Encore une fois, ne généralisons pas et privilégions le débat, l'échange, la conviction, mais le FN, lui doit être combattu, sans faiblesse. Ce fut un des mérites de Jean-Luc Mélenchon d'avoir aussi engagé ce combat.

                                                         

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens