Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:34
election presidentielles algerieL'expression, quotidien algérien
Par
 

En attendant l'ouverture officielle de la campagne électorale, les deux principaux candidats à l'élection présidentielle du 17 avril, Abdelaziz Bouteflika et Ali Benflis, préparent leurs troupes avec une avancée considérable pour le premier candidat.

Les partisans des deux camps ont lancé hier la «première vitesse» de leur campagne en attendant d'arriver au 23 mars prochain à la vitesse de croisière. Les partisans du candidat Bouteflika ont organisé une véritable démonstration de force à la Coupole du 5-Juillet, en rassemblant plus de 5000 personnes venues des 48 wilayas. Le candidat Benflis a battu le rappel de ses troupes à la salle Cosmos à Alger, en réussissant à remplir la salle de 400 places. Visiblement, les deux camps ont décidé de s'échauffer en attendant le coup d'envoi officiel par la Commission de surveillance de l'élection présidentielle.
Tout ceci au moment où le mouvement Barakat, opposé à un 4e mandat faisait son premier sit-in sans arrestation devant la symbolique Fac centrale, rassemblant une centaine de personnes entre partisans, sympathisants et curieux. Alger, la capitale, a vécu ainsi hier une journée très animée sur un air de précampagne politique. La veille, les partisans de Bouteflika se sont réunis à l'hôtel El Riadh à Sidi Fredj sous la direction du chef de campagne, Abdelmalek Sellal. Pour installer officiellement les comités de soutien du candidat Bouteflika. A cette occasion, M. Sellal a indiqué que la campagne électorale qu'il mènera pour le candidat Bouteflika sera «propre et loin de toute invective», soulignant que cette campagne doit «être à la hauteur de l'événement et des fondements de l'Etat algérien». S'adressant aux directeurs de campagne de wilaya, M. Sellal a souligné la «lourde responsabilité» qui leur incombe, affirmant que leur disposition d'être aux côtés du candidat Bouteflika émanait de leur conviction que «l'Algérie a tant besoin de cet homme qui a servi son pays avec abnégation et capable de garantir sa stabilité et de préserver sa sécurité» grâce, a-t-il dit, à «sa compétence et sa clairvoyance politique».
M.Sellal est revenu également sur le bilan des réalisations de M. Bouteflika durant les mandats précédents. M. Sellal a affirmé, par ailleurs, que la campagne électorale qu'il dirigera s'appuiera sur un programme de grande envergure qui sera expliqué aux citoyens par la direction de campagne «composée de plusieurs partis et des différentes franges de la société». Sur le terrain, quatre partis sont mobilisés pour la campagne: le FLN, le RND, le TAJ et le MPA. Chaque parti a installé trois membres de son parti dans la direction de campagne. Ce sont essentiellement des jeunes. A la direction de la communication du candidat Bouteflika, le patron Abdesslam Bouchouareb peaufine son équipe. Il a installé officiellement son équipe. Lotfi Cheriet dirigera le volet audiovisuel et principalement la télévision Wiam TV. Il sera secondé par Brahim Sediki, l'ancien directeur de communication de l'Entv. La cellule de communication du candidat Bouteflika s'intéresse aussi aux réseaux sociaux et à tout ce qui touche à l'image du président Bouteflika. Il existe d'ailleurs, une équipe dirigée par un ancien directeur de radio qui sera exclusivement chargé de faire une veille sur 23 chaînes de télévision regardées principalement par les Algériens. D'ailleurs, c'est sur le paysage audiovisuel que les partisans de Bouteflika comptent être visibles et apparents puisque les deux principales pointures du camp Bouteflika, Ouyahia et Belkhadem, investissent les plateaux TV pour faire le bilan du candidat favori.

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens