Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 07:45

PRESSE-ALGERIE.jpgL’extrême diversité des lignes éditoriales des journaux algériens (une quarantaine de quotidiens francophones) étonne toujours l’observateur non-averti , ainsi que le ton des commentaires. Certains sont bienveillants à l’égard du pouvoir, d’autres témoignent d’une distance critique, nombreux sont les commentaires ironiques, acides ou franchement  critiques. Les interrogations, les supputations, même les plus hasardeuses se succèdent, témoignant d’une belle vitalité. Tous les quotidiens cependant notent l’ampleur et l’importance du remaniement ministériel du 11 septembre, à l’instar de La Tribune (12 septembre) qui sur toute la largeur de la Une, titre : « Bouteflika opère un important remaniement ministériel ». Le Soir (12 septembre): «En une semaine, Abdelaziz  Bouteflika a renversé la situation à son  avantage et bouleversé la scène politique nationale. » « Ceux qui s’inquiétaient de ce que le pays ne soit pas géré sont rassurés, depuis hier. » (Liberté, 12 septembre). Evidemment, à sept mois de l’élection présidentielle, les journaux sont unanimes pour affirmer comme La Tribune qu’il s’agit des : « Derniers réglages avant avril 2014 ». Ils y consacrent de nombreux articles, parfois de véritables dossiers qui procèdent à « L’autopsie d’un remaniement » (L’Expression). Ils font le décompte des ministres qui partent, de ceux qui arrivent et de celles et ceux qui changent de portefeuilles. Ils recensent le nombre de « proches » du Président. Certains spéculent sur une éventuelle prise de distance avec le DRS ; s’interrogent sur l’état d’esprit et le rôle de l’armée. D’autres, dans le prolongement de la déclaration du Premier Ministre Sellal maintenu dans sa responsabilité, font le point sur les dossiers en cours, les chantiers ouverts et à ouvrir, afin de renforcer « le programme du Président ». La Tribune mentionne « une priorité fondamentale à l’agriculture et au développement industriel ». On me permettra à ce sujet une remarque personnelle : la page de mon blog qui publie la photo prise en 2009 sur laquelle nous sommes en compagnie du nouveau Ministre de l’Agriculture, alors wali de Tlemcen, a été visitée plus de 300 fois en une journée…Plusieurs walis deviennent ministres dans ce nouveau gouvernement, ce que des journaux interprètent comme une volonté du Président et de son Premier Ministre d’être près des préoccupations du terrain et pour cela de faire confiance à des « réalisateurs », à des « bâtisseurs ». Ce qui est effectivement le cas de M. Abdelwahab Nouri dont les réalisations à Tlemcen sont remarquables comme nous avions pu le constater lors de notre visite.

L’ampleur de ce remaniement fait ressurgir l’idée d’un quatrième mandat du Président Bouteflika que d’aucuns pensaient impossible à la suite de sa récente hospitalisation. Certains s’en réjouissent, d’autres la combattent avec virulence. Dans la foulée réapparait l’éventualité d’une révision de la Constitution afin de créer le poste de vice-président, qui serait destiné à Abdelmalek Sellal…

Parmi les critiques, El watan (14 septembre) mentionne celles du MSP (islamiste) qui considère que le remaniement est « une affaire interne aux hommes du système. » ; celles du RCD (laïciste) qui prophétise que « le règne [de Bouteflika,ndlr]  finira dans l’abus et la dépravation. » et celles du parti Jil Jahid pour qui « Le système politique qui a eu à gérer le pays depuis 1962 est en phase terminale». Comment classer cet article de Le Matin (13 septembre) sous la signature d’un « officier à la retraite » qui écrit, avec comme titre: « Bouteflika : the Val-de-Grâce Conspiracy »: « Les spécialistes reconnaîtront […] un plan parfaitement ficelé et minutieusement exécuté qui ne peut pas avoir été conçu et mené par un homme malade ni par son amateur de frère. Ce plan a ses signataires : les services français agréés par les services américains. Il a ses objectifs : neutraliser l’Algérie et notamment le pouvoir militaire algérien dans la partie qui se joue actuellement au Moyen-Orient et en Afrique […] L’Algérie ne s’opposera plus à l’intervention en Syrie, elle acceptera de livrer son pétrole et son gaz aux Américains, elle donnera ses marchés aux Français et elle s’alignera sur les exigences occidentales dans tous les domaines [ …] Qui va réagir… »

Ce  remaniement ministériel, le plus important depuis 1999, date de la première élection du Président Bouteflika, à l’évidence, ne laisse personne indifférent en Algérie. Alors que les journaux français n’y ont fait que de brèves allusions.

Bernard DESCHAMPS

15 septembre 2013

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens