Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 16:09

400px-Abdelmalek Sellal-IMG 3477



  Abdelmalek Sellal à partir d’Oum-El-Bouaghi :
«Nous ne permettrons à personne de toucher à notre stabilité»


De notre envoyé spécial à Oum El Bouag­hi Kamel Amarni
«Nous avons un climat politique stable et sain et ne nous permettrons à personne d’y toucher.» La phrase est de Abdelmalek Sellal qui a consacré son discours devant les élus et notables de la wilaya de d’Oum-El-Bouaghi, qu’il visitait hier, à livrer quelques messages «domestiques» mais aussi en direction de nos voisins.
Il s’agit là, à l’évidence, d’un message adressé à Rabat. A plus forte raison lorsque le Premier ministre explicitera son propos : «Voyez ce qui se passe dans les autres pays, arabes notamment. Tous les pays qui ont été touchés dans leur stabilité ont connu des troubles. Nous, en Algérie, nous avons déjà eu à vivre une situation difficile qu’est la décennie du terrorisme que nous avons surmontée.» Cela, avant de lâcher : «Aujourd’hui, beaucoup d’Etats n’acceptent pas que nous puissions vivre dans la stabilité.»
Jamais, en effet, la position marocaine n’a été aussi agressive, aussi belliqueuse à l’égard d’Alger depuis 1963 ! D’où cette mise en garde de Sellal. Mais il s’adressera aussi à «l’intérieur» : «L’Etat maîtrise la situation dans tous les domaines mais attention, le chemin est encore long. La stabilité ne suffit pas. Il faut la consolider par un développement économique.» Il insistera comme d’habitude sur les priorités de son gouvernement, à savoir «doter le pays d’une industrie et d’une agriculture très fortes». Pour cela, poursuivra-t-il, «il nous faut absolument changer les mentalités. La décennie noire du terrorisme a laissé des séquelles que nous ressentons encore aujourd’hui. Cela est valable même pour le secteur de l’urbanisme. Nous sommes en train de dépenser énormément d’argent mais, en retour, l’on obtient quoi ? Des sites très mal conçus et très mal bâtis. Non ! Il faut que cette culture qui consiste à livrer n’importe quoi pour ses propres concitoyens cesse ! Nous dépensons de l’argent et nous exigeons un produit de qualité !».

«Nous prévoyons un grand projet économique pour l’année prochaine»
Sellal dénoncera longuement, comme à son habitude, la bureaucratie qui paralyse l’économie nationale. Mais n’omettra pas de glisser, dans la foulée, quelques messages de «campagne électorale».
Cette fois, il parlera carrément d’un «grand projet économique pour l’année prochaine». Un projet dont «Oum-El-Bouaghi bénéficiera grandement». Il faut dire aussi que la «stabilité» dans la bouche des hauts responsables signifie tout bonnement, un quatrième mandat ! C’est d’ailleurs, depuis quelque temps, l’objet même des sorties hebdomadaires «jumelées» de Sellal dans les wilayas. «Certains nous traitent de fous et ils nous le disent ! Mais comment faites-vous pour construire autant de logements? nous disent-ils. Car, sachez-le bien, l’Algérie est le seul pays au monde à construire autant de logements pour ses citoyens sous diverses formes comme le social, etc.» Certes. Mais l’Algérie est aussi le seul pays au monde à connaître autant de contestations, pratiquement systématiques même, à chaque fois qu’il s’agit de distribuer ces mêmes logements. A Aïn Beïda par exemple, un groupe de mécontents, produits «immédiats» d’une distributions de logements effectuée la veille, avait attendu le cortège officiel du Premier ministre pour exprimer leur colère.
Certains n’ont pas hésité à lancer des pierres au passage du cortège.
K. A.





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens