Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 09:03

MINES-COLONIALES.jpgPlus de 3 millions de mines de l'époque coloniale toujours disséminées aux frontières de l'Algérie

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.04.13 | 14h46 

Plus de trois millions de mines datant de l'époque coloniale  sont toujours disséminées tout au long des frontières Est et Ouest du pays,  a indiqué mardi à Alger l'expert et ancien officier de l'Armée nationale populaire  (ANP), Messaoud Adimi. 

 

"Plus de trois millions de mines datant de l'époque coloniale sont toujours  disséminées tout au long des frontières Est et Ouest du pays, alors que plus  de 8 millions ont été détruites entre 1963 et 1988", a affirmé M. Adimi au forum  du quotidien "El Moudjahid" consacré au thème "Mines antipersonnel, l'autre  crime colonial".          

Il a souligné que l'Algérie avait mis en place, à partir de 1963 une  stratégie, pour découvrir et détruire les mines laissées par l'armée coloniale  française et qui "représentaient une menace dangereuse et permanente pour les  citoyens algériens".           

"La France a toujours refusé de donner les plans où étaient exactement  disséminées ces mines, mais l'Etat algérien a mis en oeuvre une stratégie,  avec la collaboration d'experts de l'ex-URSS, pour les découvrir et les détruire"  a expliqué l'ancien secrétaire exécutif du comité interministériel chargé  de l'exécution de l'interdiction des mines antipersonnel à la chefferie du gouvernement.         

Il a déploré que la France, en plus de toutes les atrocités qu'elle  avait commises durant 132 ans de colonisation, avait laissé plus de 11 millions  de mines, causant des milliers de morts et de blessés parmi les citoyens algériens.         

"La France coloniale voulait, en disséminant des mines tout au long  des lignes Maurice et Challe, isoler les moudjahidine de l'intérieur et empêcher  l'acheminement des armes par le truchement des pays voisins, notamment  le Maroc et la Tunisie et ainsi étouffer la Révolution", a-t-il poursuivi.         

Interrogé sur les dégâts causés par ces mines depuis l'indépendance  du pays en 1962, M. Adimi a précisé que 6.792 personnes avaient été touchées,  dont 3.255 décédées et 3.542 amputées, indiquant que ces chiffres  représentaient un bilan non exhaustif.          

El Watan avec APS
 
 
V

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens