Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 13:44

EL WATAN, 21/12/2012.
Ce qu'ils en pensent.
   

 

 

 

 

 

 Mourad Medelci, ministre des Affaires étrangères

C’est un discours qui n’a occulté ni le passé ni l’avenir. M. Hollande a mis au cœur de son intervention l’injustice du système colonial et la grande souffrance du peuple algérien durant la colonisation française.



Saïd Bouhadja, membre du comité central du FLN (majorité gouvernementale)

J’estime que le président français a fait une reconnaissance morale, souple. Cela veut dire qu’il a traduit la position de la classe politique française, vu qu’il n’a pas touché le fond du sujet. Par contre, le peuple s’attendait beaucoup plus à des excuses, pas à des déclarations pareilles. Mais on peut dire que François Hollande a présenté des excuses d’une façon indirecte.



Miloud Chorfi, porte-parole du RND (majorité gouvernementale)

Je pense que François Hollande a bien reconnu la cruauté du colonialisme en évoquant les événements du 8 Mai 1945. Il a reconnu que l’ancien système colonial a commis des crimes de guerre tout en qualifiant la situation d’«affligeante». D’ailleurs, c’est le premier président français qui a osé reconnaître les crimes de la colonisation.     



Louisa Hanoune, secrétaire générale du PT (trotskiste)

Le président français a reconnu de manière explicite les crimes coloniaux, en évoquant la torture, les massacres, notamment ceux du 8 Mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata. C’est un point de rupture par rapport au discours redondant que l’on entendait jusque-là. Il a parlé d’une vérité, qu’il a chargée d’un contenu de reconnaissance et de la responsabilité de la France coloniale dans les crimes qu’elle avait commis en Algérie.



Ahmed Batache, président du groupe parlementaire du FFS (socialiste) à l’APN

Le discours de M. Hollande est un pas positif mais il reste insuffisant, car il n’est pas allé assez loin, pour être à la mesure des attentes du peuple algérien pour reconnaître les souffrances du colonialisme. Quand le pouvoir français demande à la Turquie de reconnaître les crimes qu’elle avait commis contre les Arméniens, le peuple algérien est lui aussi dans son droit de demander à la France de reconnaître non seulement ses crimes mais aussi des excuses.



Mohamed Hadibi, chargé de communication d’Ennahda (islamiste)

Je pense que les déclarations de François Hollande n’ont pas changé les choses. Certes, il a évoqué la question du 8 Mai 1945, mais il n’a pas présenté d’excuses au peuple algérien. Ses déclarations ne sont pas vraiment à la hauteur. A ce titre, le président français a déclaré que l’Etat algérien ne lui a jamais demandé de présenter des excuses. C’est peut-être la raison pour laquelle il n’est pas allé très loin dans son discours.   



Naamane Laouer, président du groupe parlementaire du MSP (islamiste) à l’APN

Il fallait que le président français reconnaisse ce qui s’est passé en demandant au peuple algérien concrètement et explicitement des excuses pour les affres commises par la France durant les 132 ans de colonisation.

 

Ali Brahimi, député indépendant

C’est une avancée dans l’appréciation coloniale. J’ai trouvé François Hollande plus à l’aise dans ses déclarations que ses prédécesseurs. Par ailleurs, je pense que cette histoire est devenue un sujet de surenchère politique qui a tout dénaturé. Par contre, ça serait bien que le droit international avance sur cette question comme il a pu avancer sur la question de l’esclavagisme et du nazisme. Cela permettrait d’en finir avec cette histoire.



Abdelouahab Fersaoui, président du Rassemblement Action Jeunesse

Il est indéniable que depuis l’élection de François Hollande, la France a franchi un pas que nous souhaitions depuis longtemps, tant en Algérie qu’en France, son discours devant le Parlement algérien, ce jour, en est un autre dans la bonne direction. Il est fondamental que cela continue et soit suivi par d’autres actes, l’ouverture totale des archives est une des étapes. Cette ouverture des archives doit également et impérativement se faire aussi du côté algérien.



Zohra Drif-Bitat, moudjahida, Vice-présidente du Conseil de la Nation(Sénat)

Il était important que le président français ait fait référence aux massacres du 8 Mai 1945. J’estime qu’il a fait référence à des événements que le droit international qualifie de «crime contre l’humanité».



Fouad Soufi, historien

Je trouve très intéressant que François Hollande ait pu condamner l’ancien système colonialiste français. Bien que ce ne soit pas suffisant. J’estime que tout a un début et je trouve ce début très bon. Cependant, il faut savoir que le reste est plus délicat, car il parle au nom du peuple français. Il est obligé d’équilibrer les choses, c’est pour cela qu’il n’a pas présenté des excuses d’une manière officielle. Mais, le pas le plus intéressant qu’il a fait, c’est qu’il va ouvrir l’accès aux archives.     

 


Jean-Luc Einaudi, historien français

François Hollande reconnaît fort justement le caractère injuste du système colonial, mais à aucun moment il en tire la conclusion qui en découle, c’est-à-dire que l’insurrection contre ce système injuste était une insurrection légitime et que la guerre menée par l’Etat français contre ceux qui menaient ce combat était une guerre injuste. Il faut aller plus loin, aller au fond des choses et, encore une fois, souligner le caractère fondamentalement injuste de la guerre menée par l’Etat français contre les combattants de l’indépendance algérienne. Or, ça ce n’est pas encore fait, je ne l’ai pas entendu.

 


Malika Rahal, historienne

Le discours du président Hollande me semble en effet être une forme de reconnaissance importante. Il a fermement rejeté une repentance. On aurait aimé un geste porteur d’un souffle plus grand, imaginatif, qui parle aussi aux émotions et laisse également une image et fasse événement.
Lotfi Sid et APS

 


 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens