Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 12:26

MESSAHEL.jpgPar :  Mounir B. (Liberté, Algérie, mardi 8 octobre 2012)

Il y a quelque chose de terrible dans l’entêtement de la France à aller faire le coup de feu au Sahel. Tout en répétant que la “Françafrique” est morte, Paris continue de se comporter comme une puissance néo-colonialiste en Afrique.
Rien n’y fait. Ni le calme de Abdelmalek Sellal face à François Hollande à La Valette, quand le président français ne voyait que la solution militaire au Sahel ni encore la mission de la dernière chance de Abdelkader Messahel auprès de Laurent Fabius à Paris, quand le MAE français a affirmé que la France allait déposer sa résolution au Conseil de sécurité de l’ONU pour arracher le droit d’intervenir. Absolument rien n’a amadoué les Français pour qu’ils reviennent à de meilleurs sentiments et donnent la chance au dialogue politique au Mali.
Pourtant, la France a eu son lot d’humiliations diplomatiques quand le patron de l’Africom ou le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, ont écarté toute participation à cette expédition militaire française. Paris est résolu à y partir seul, avec quelques-uns de ses pions africains, dont la Cédéao du versatile Blaise Compaoré, qui est aussi capable de monter une force militaire et déloger Aqmi que d’envoyer une sonde sur la planète Mars.
Pire que ça, Paris reproche à Alger de privilégier le dialogue politique avec les factions en conflit, mais oublie que le terrorisme en Afrique se nourrit de l’interventionnisme militaire français et occidental, comme ce fut le cas en Libye. La France se comporte encore comme le gendarme de l’Afrique, foulant au pied la souveraineté des états, contrôlant leur masse monétaire à travers le franc CFA, maintenant leurs bases militaires et récompensant les plus dociles en mettant des présidents sur le trône par la force de ses hélicoptères, comme le fut Alassane Ouattara en Côte-d’Ivoire.
Il faut, tout de même, que la France se réveille et voit d’un nouvel œil le changement qui s’opère en Afrique. Les Africains n’en peuvent plus des puissances blanches qui leur dictent leur conduite. Les Africains ne veulent plus être le “pré-carré” de personne ou le terrain de jeu de nouvelles “guerres coloniales”. Les Africains aspirent au respect et à la prospérité économique, aspirations qu’a comprises la Chine. Paris se prépare à faire une demi-guerre au Sahel en évitant d’y envoyer des troupes au sol mais en encourageant l’ouverture d’un autre front, pire que le bourbier libyen. En un mot, la France n’a pas saisi que l’Afrique a changé et va faire, par son acharnement guerrier, l’amère expérience d’un enlisement militaire pire qu’en Afghanistan. Et ce n’est pas à Alger d’être son avocat pour l’avenir.

 

M B

Photo: Le ministre algérien Messahel, spécialiste de l'Afique.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens