Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 07:08

HOTEL-DES-INVALIDES.jpgUn écho fielleux évoquant les images du Président Bouteflika en convalescence à Paris, est paru hier dans l’Humanité. C’est pour l'auteure   l’occasion de spéculer sur l’application éventuelle de l’article 88 de la Constitution algérienne prévoyant une situation « d’empêchement ». Ce papier m’a remis en mémoire les spéculations malsaines qui en leur temps avaient entouré en France la maladie de Georges Pompidou. Bien que j’aie combattu celui-ci, je m’étais alors interdit de participer à la « curée ». La plupart des militants communistes et leur journal avaient fait preuve de la même retenue.  La situation « d’empêchement »  est en particulier un des angles d’attaque des partis islamistes en Algérie. Ce qu’elle ne dit pas. La visite du Premier Ministre Abdelmalek Sellal et du Chef d’Etat-major de l’ANP Ahmed Gaïd Salha à leur Président, en France, lui paraît choquante «…après plus d’un demi-siècle d’indépendance.» C’est oublier – ou vouloir faire oublier – que le Peuple algérien ne combattait pas le Peuple de France, mais le colonialisme français et je me réjouis et suis flatté que le Président Bouteflika soit venu se faire soigner en France. Quelle belle preuve de confiance ! 

N’ayant pas l’esprit tordu, j’ai trouvé pour ma part les images du Président, de son Premier Ministre et du Chef d’état-major de l’armée, très symboliques de la continuité et de la cohésion de l’Etat algérien né de l’Indépendance en 1962.

Bernard DESCHAMPS

PS/ Cela me fait mal quand mon journal dérape. C'est malheureusement souvent le cas à propos de l'Algérie.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens