Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 22:00

   Marine-le-pen.jpgGUEANTLa plupart des médias parlent de "l'échec personnel" de Jean-Luc Melenchon, voire de sa "déconfiture". La palme revient sans doute à LCI qui après avoir, pendant plusieurs semaines, valorisé les Le Pen (y compris avec la participation active du "gauchiste" Michel Field ), reproche  au candidat du Front de Gauche d'être responsable du score élevé de la candidate d'extrême-droite. J'ose la comparaison que l'on va me reprocher, mais peu importe: cela me fait penser à ceux qui affirment que les juifs furent responsables de la shoah.

   J'approuve Jean-Luc Mélenchon qui a eu le courage d'aller affronter  Le Pen à Henin-Beaumont. J'approuve les communistes de cette circonscription qui ont soutenu sa démarche. Il n'est pas déshonorant d'être battu quand on a mené le bon combat. J'ai, au cours de ma vie de militant,  gagné des élections importantes. J'en ai aussi perdu. Un militant  se doit d'aller là où c'est le plus difficile. On peut certes parfois considérer qu'un responsable, pour avoir une visibilité, doive se faire élire dans un secteur "confortable". A condition que cela demeure l'exception. J'ai trop souvent connu, y compris aussi parfois dans mon parti, des militants qui, pour se préserver, refusaient d'être candidats dans des secteurs à risques. J'en ai aussi connu  qui "mettaient de l'eau dans leur vin" pour se faire élire. Cela m'a toujours choqué. On ne se fait pas élire à n'importe quel prix, mais pour porter des valeurs. Jean-Luc Mélenchon a eu le courage d' affronter Le Pen sur son terrain géographique, Henin-Beaumont, et politique, l'immigration. Le combat pour arracher la classe ouvrière et le peuple au poison de la xénophobie et du racisme qui divisent, est une constante du mouvement progressiste. Ce faisant il n'a pas choisi la facilité. Mais c'est une bataille incontournable. Trop longtemps, certains ont pensé (ou fait semblant de penser ?) que le combat contre le chômage - terreau sur lequel prolifère ce poison- suffirait à éradiquer celui-ci.  Cette bataille, certes vitale, ne se suffit pas à elle-même. Elle doit être accompagnée du combat sur le terrain des idées. Ce n'est pas parce que ce n'est pas très porteur au plan électoral (encore que cela reste à prouver...) qu'il faut faire l'impasse sur ce combat. C'est tout à l'honneur de Jean-Luc Mélenchon et des Communistes du Pas de Calais de ne pas s'être défilés.



Partager cet article

Repost0

commentaires

Gérard Cardonnet 18/06/2012 13:00

Cher Bernard,
Ton analyse m'a laissé un peu perplexe. Non pas que je ne reconnaisse pas à Jean-Luc Mélenchon le courage dont il a fait preuve, et l'honneur de son combat, mais l'enjeu de ces élections nécessite
me semble t'il d'aller au delà de cette appréciation sur le seul plan moral. L'extraordinaire succès remporté le candidat du Front de Gauche à la présidentielle permettait d'espérer que cette
nouvelle force pourrait peser d'un poids décisif sur les changements à venir, mais ce succès récent nécessitait d'être consolidé, et conforté par l'élection à l' Assemblée du plus grand nombre de
candidats du Front de Gauche possible (à ce moment, l'hypothèse d'un groupe n'était pas exclue). La légitimité de Jean-Luc Mélenchon, son expérience et son génie "tribunicien" étaient un atout
important, sinon majeur, dans ces circonstances. Sans entrer dans le débat sur l'opportunité de mettre au centre du combat la lutte contre le F.N., alors que la victoire de la gauche aux
législatives n'était pas acquise, il paraissait prioritaire d'assurer l'élection de Jean-Luc Mélenchon comme député, ce qui ne passait pas obligatoirement par le parachutage dans une
circonscription considérée comme gagnée d'avance. Et si la décision d'affronter Marine Le Pen peut ne pas surprendre de la part du battant qu'est Mélenchon, la soutien sans réserve apporté par les
communistes à cette initiative, et que tu confirmes, m'a beaucoup plus étonné, sauf à considérer que l'issue de ce combat pour le moins incertain pouvait apporter une réponse à la question
suivante: comment capitaliser les résultats des luttes menées grâce à l'engagement des communistes dans le cadre d'un Front dont le leader ainsi légitimé pouvait conduire aux pires errements et aux
plus détestables alliances ? Mais cette hypothèse relève bien sûr de la pure politique-fiction.
Bien à toi.

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens