Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 14:08

Pour notre réflexion commune,  vous trouverez ci-après la réaction d'Huguette DUCROS à mon article sur la décennie de sang ainsi que ma réponse.

(Lire aussi sur ce blog: Nouvelles hypothèses sur la mort des moines de Tibhirine-26.04.2011)

 

  Mon cher Bernard,

Ce témoignage est terrible, mais je crois  ( malheureusement ), qu'une partie des affirmations contenues dans cet article sont tout à fait vraies.
Lors des années noires en Algérie, les habitants d'un village une nuit ont été massacrés par des islamistes. Nous en discutons, mon compagnon et moi, et celui-ci me dit mais, ce ne sont pas les islamistes qui ont commis ce crime, ce sont des gendarmes déguisés en fellahs ; le frére de mon copain BelKassem  le lui a dit : il faisait partie des assassins, et n'arrivait pas à s'en remettre. D'aprés ce gendarme, l'armée et eux étaient souvent " en mission "pour le gouvernement, de l'époque.
Souvenez-vous, des 12 moines égorgés, soit-disant pas les islamistes, il est à peu près sûr aujourd'hui qu'ils l' ont été par des militaires !
C'était probablement pour aggraver les faits et gestes horribles des véritables islamistes.

Amicalement.

Huguette.




 


Chère Huguette,
Merci pour votre réaction que j'ai lue avec attention. De tels soupçons ont été avancés dans le cas de plusieurs crimes de masse, notamment à Bentalha à proximité d'Alger, où il y eut quelque 400 morts tués de façon atroce dans la nuit du 22 au 23 septembre 1997. Le témoignage écrit de Nesroulah Yous qui accuse l'armée algérienne ou du moins fait part de ses doutes, n'est pas confirmé et la plupart des historiens français et algériens continuent de penser que c'est bien le GIA qui en est l'auteur. Certes l'armée algérienne qui était à proximité n'est pas intervenue. Composée d'appelés non équipés pour des opérations de nuit, ils n'ont pas reçu l'ordre d'intervenir, d'autant que les abords de la localité étaient minés par le GIA.(Le Monde du 10/10/2000) Même Bernard Henri Levy pourtant hostile au pouvoir algérien doute de la responsabilité de l'Armée.

En ce qui concerne Tibhirine, il est désormais prouvé que ce meurtre revendiqué par le GIA est bien son fait et que l'armée algérienne n'a pas pas pu le commettre. Un historien catholique, René Guitton, (En quête de vérité, Calmann-levy, mars 2011) a refait l'enquête avec minutie et en fait la démonstration.

Soyons attentifs aux campagnes de dénigrement qui se développent contre plusieurs pays arabes, dont l'Algérie, pas assez soumis à l'Occident, même si certains donnent des gages. L'Algérie n'est pas à l'abri d'une intervention militaire occidentale comme en Libye. Ne prêtons pas la main à de tels objectifs. Avant de dénoncer tel ou tel fait prenons d'infinies précautions pour en vérifier la véracité.

Avec mon amitié.

Bernard DESCHAMPS

PS/ Pendant la décennie de sang, dans les années 90, l'Algérie était bien seule pour combattre l'intégrisme. C'était un combat à mort entre la RADP et le FIS/GIA. On peut imaginer que dans ces conditions, il ait pu se produire des "bavures", peut-être graves, dans la répression. Mais autre chose est d'inverser les responsabilités et d'attribuer au pouvoir algérien les crimes du FIS/FIA. Erreur dans laquelle évidemment vous ne tombez pas.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens