Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 14:18

Benjamin König

Deux ans après les faits, la justice a condamné le site Riposte laïque pour menaces et injures racistes envers l’ancien député communiste Bernard Deschamps. Un procès révélateur des méthodes de l’extrême droite.

C’était un verdict emblématique, celui de la violence de l’extrême droite dans un département où le Rassemblement national, fort d’une implantation locale, s’en prend à tout ce qui n’est pas d’accord avec lui. Un verdict pour sanctionner ses méthodes, celles de l’injure et de la provocation à la haine et à la violence. Le tribunal de Nîmes a condamné le 25 juin le site Riposte laïque pour « menaces et injures racistes, xénophobes, antisémites et islamophobes ».

L’histoire avait débuté en janvier 2018, à Beaucaire, ville dirigée par le maire RN Julien Sanchez depuis 2014. À cette époque, l’édile supprime les menus de substitution à la cantine scolaire au prétexte délirant de refuser « d’assister au grand remplacement du porc à la cantine » – décision d’ailleurs rapidement cassée par la justice en raison de son caractère discriminatoire.

Le 15 janvier 2018, un rassemblement a lieu devant la mairie, avec en invité Bernard Deschamps, figure de la gauche locale, ancien député communiste (1978-1981 et 1986 – 1988) pourfendeur inlassable de toutes les formes de racisme. Il y prononce un discours « pour défendre la liberté de conscience et l’atteinte à la santé des enfants », témoigne-t-il aujourd’hui. Il y prononce notamment cette phrase : « “Allahu Akbar” n’est pas plus criminogène que “Je vous bénis au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit’’. » Ce qui lui vaut des attaques d’une virulence inouïe, sur deux sites de la fachosphère : Riposte laïque et Résistance républicaine.

Les insultes sont nombreuses : « agent de Moscou », « assassin en puissance », « collabo », « crapule stalinienne » ou bien encore « salaud ». Mais, juridiquement, ces sites sont hébergés à l’étranger… Curieux pour des soi-disant « patriotes ». Bernard Deschamps porte plainte, soutenu par un comité réunissant 26 organisations, associations, partis politiques ou syndicats.

Dans une période marquée par la réémergence d’une lutte antiraciste forte, le militant se réjouit de sa victoire en justice. Il souligne « que face à la recrudescence des crimes racistes, s’affirme un puissant mouvement populaire », et que « ce procès contribue à ce combat contre les semeurs de haine qui jouent sur les peurs comme Marine Le Pen, Riposte laïque et d’autres ».

Le tribunal a également condamné Riposte laïque à 5 000 euros de dommages et intérêts, que Bernard Deschamps souhaite, s’ils sont recouvrés, donner à « France-El Djazaïr, à France Palestine Solidarité et à deux journaux, l’Humanité et Alger républicain  ». Ce qui ne sera pas de tout repos, puisque les dirigeants des deux sites ayant publié les insultes sont domiciliés au Canada et en Israël.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

alain bujard 29/06/2020 08:49

Très heureux que tu ais pu faire condamner ces voyous inqualifiables.
Mers plus chaleureuses amitiés

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens