Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 17:51
AU FIL DES JOURS…(123)

L’Algérie toujours…

Les manifestations du  vendredi 5 avril – les premières  depuis la démission du président Bouteflika – ont de nouveau rassemblé des foules considérables. Avec une exigence : le départ de tout le « système ». En référence à un précédent historique*, les manifestants ciblent particulièrement les 3 B  proches de l’ancien président: Abdelhamid Bensalah, le président du Conseil de la Nation ; Noureddine Bedoui, le Premier-ministre et Tayeb Belaïz, le président du Conseil constitutionnel.

Dans un article du 3 avril, Zoheir Bessa, le directeur du journal Alger républicain après avoir fait remarquer l’absence dans les manifestations de revendications économiques et sociales (ce que j’avais également constaté dans la manifestation d’Alger du 22 mars) écrit : « Le mouvement du 22 février sera détourné des attentes populaires profondes si l’on ne barre pas la route aux politiciens des classes affairistes et exploiteuses. Ces « nouveaux guides » cherchent à les tromper pour préserver leurs intérêts de classe en remplaçant des hommes haïs par des figures nouvelles. ». En d’autres termes, ils veulent donner un vernis démocratique à une politique au profit des groupes industriels et financiers. Sur les chaînes française de télé certains "spécialistes" auto-proclamés n’hésitent pas, pour leur part, à  remettre en cause l’ensemble de la politique algérienne depuis 1962, donc y compris les acquis depuis l'indépendance dans l’économie, la santé, l’éducation, la politique sociale, etc. Dans la manifestation d’Alger une pancarte était dans cet esprit (photo ci-jointe). Mais c’était la seule.

Cette population  jeune qui manifeste est instruite et connectée sur les réseaux sociaux; elle ne l’entend sans doute pas de cette oreille. Une multitude de forums petits et grands se tiennent dans toute l’Algérie dont les conclusions, peut-être, étonneront le monde entier.

L’Algérie encore…

La librairie Diderot de Nîmes, recevait avant-hier Annie Séquier-Blanc pour son livre Rizhome (Editions El Ibriz, Alger, octobre 2014). Elle était accompagnée d’Alain Aquilina et de Jean Kouchner, vice-président international de la presse francophone. Ce récit de la rencontre de l’auteure avec l’Algérie pour la réalisation d’une Maison des parents à Annaba et du retour d’Alain dans cette ville où il est né mais où il n’était pas revenu depuis 1964 (deux après l’indépendance) est bouleversant d’humanité et m’a confirmé dans ma conviction que l’Algérie nouvelle aurait pu se construire avec tous ses enfants, y compris Pieds-noirs, sans le fossé de sang creusé par près de huit années d’une guerre coloniale atroce  et par les crimes de l’OAS.

Invitation

Hacene Benissad était à Tizi-Ouzou. J'étais à Alger le 22 mars dernier. Nous vous raconterons comment nous avons vécu ces grandioses manifestations, Vendredi 19 avril à 18h.30 à La Médiathèque de Lasalle (30). Entrée libre.

* Krim Belkacem, Lakhdar Bentobal et Abdelhamid Boussouf impliqués dans l'assassinat d'Abane Ramdane.

BD, 08/04/2019

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens