Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 10:20

 

ALGERIE, LA REVOLUTION DU SOURIRE.

J’ai suivi heure par heure le déroulement de la journée de manifestations du vendredi 15 mars. Les premières depuis l’annonce par le Président Bouteflika de son renoncement à un 5e mandat ; du report de l’élection présidentielle du 18 avril ; de la prolongation de fait de son 4e mandat et de la démission du gouvernement.

Selon les observateurs, y compris proches du pouvoir, la participation  a été, en dépit de ces annonces, plus importante que vendredi dernier. Il n’y a donc pas de démobilisation, bien que plusieurs de mes correspondants me disent leur irritation face aux désagréments occasionnés par les grèves, des transports publics notamment (métro, tramway et bus), alors qu’ils notent que ce n’est pas le cas dans les entreprises privées et que la plupart des commerces sont ouverts.

Les médias en France mettent l’accent sur les critiques acerbes d’un humour ravageur à l’égard du Président Bouteflika qui, selon eux, serait honni de toute la population. La réalité est plus complexe.  De nombreux  manifestants, bien qu’ils aient des critiques à lui adresser et exigent qu’il prenne sa retraite, disent leur affection malgré tout pour ce Président âgé.

Dans ce pays très politisé, où les gens lisent les journaux, écoutent les radios, correspondent sur les réseaux sociaux, on assiste à un extraordinaire bouillonnement d’idées. Ils veulent un changement. Mais quel changement, pour quelle politique ? Des groupes se réunissent, des assemblées se constituent qui débattent de l’avenir de leur pays, confrontent leurs propositions. Ils sont méfiants à l’égard des partis politiques existants. Nous connaissons cela en France. Les opinions sont très partagées en ce qui concerne la suite à donner au mouvement. Certains exigent une démission immédiate et des changements tout de suite. D’autres pensent qu’il faut se donner du temps afin d’élaborer collectivement des propositions pour un régime nouveau. Comment, s’interrogent-ils ? Au travers d’une assemblée constituante ? En coopération avec l’actuel pouvoir ? Tous souhaitent une transition pacifique et il est significatif que ce vendredi des haies d’honneur aient été organisées à Alger pour rendre hommage aux forces de police dont tout le monde note la retenue.

Les images qui nous parviennent témoignent d’une atmosphère festive. Les gens sont joyeux, heureux d’agir ensemble et responsables : des équipes de volontaires ramassent les détritus laissés sur place par les manifestants ; des secouristes sont prêts à intervenir  si quelqu’un à un malaise …Des personnalités nouvelles émergent, s’affirment. C’est aussi cela la Révolution. La Révolution du sourire !

 

Et en France ?

Nous assistons à une dérive autoritaire très inquiétante du pouvoir macronien : un nombre insensé d’arrestations parmi les manifestants Gilets jaunes lourdement condamnés alors que peu de casseurs sont poursuivis…Des blessés graves par flash-balls…Des  poursuites contre les personnes solidaires des migrants dans la vallée de la Roya notamment…Et maintenant, le Présidents de la Républiques et son ministre de l’Intérieur, prenant prétexte des exactions condamnables de ce  dimanche sur les Champs Elysées à Paris, préparent de nouvelles restrictions à la liberté pourtant constitutionnelle de manifester. Cette offensive liberticide est accompagnée, soutenue, encouragée par les médias aux ordres. Ainsi BFM TV nous annonce un prochain débat sur les Européennes « avec les principaux partis » dont le parti croupion Le Modem, alors que le PCF qui a des élus à l’Assemblée Nationale, au Sénat et dans les Assemblées locales, n’est pas invité. Antenne 2, qui avait manifesté les mêmes intentions pour le 4 avril prochain, a dû reculer devant la protestation populaire (photo ci-dessous),  ce qui est indicatif, à la fois de la crainte que nous inspirons aux puissances financières et de notre capacité à les faire reculer.

Mais imaginons ce que serait la situation si le journal l’Humanité fondé par Jaurès, qui chaque jour révèle, dénonce, contribue à l’organisation des initiatives des progressistes, venait à disparaître…Son existence aujourd’hui gravement menacée dépend de notre mobilisation.

AU FIL DES JOURS...(122)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens