Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 10:07

Lasalle capitale de la musique

   Dans une ancienne filature en bordure de la Salindrenque, au bistanclaque des machines à tisser qui faisaient la richesse des Cévennes au 19e siècle ont succédé les notes cristallines des pianos, les vibrations des altos, les vocalises des hautbois et la voix profonde des  violoncelles. Dans l’atelier transformé en salle de concert, les immenses baies vitrées nous rendent proche la végétation printanière dont le vert tendre est exalté par la douce lumière de fin d’après-midi.

   La petite commune de Lasalle – 1 200 habitants – abrite depuis quelques années, une master class  de musique classique. Des artistes venus d’Allemagne, de Belgique, de Chine, des Etats-Unis, du Japon, ont choisi de se retrouver ici, dans le calme des châtaigneraies, au milieu d’une population connue pour ses traditions d’accueil.

   En remerciement, l’association Viv’alto, sa présidente Marie-Hélène Bénéfice et le directeur artistique du stage, l’altiste Pierre-Henri  Xuereb nous offrent un ciné-concert le samedi soir, un concert le dimanche après-midi et une master class le lundi matin avec le quatuor Tchalik  qui, en février 2018, a brillamment remporté le Premier Prix lors du Concours Mozart de Salzbourg. Le jury lui décerna également le Prix Spécial pour la meilleure interprétation d’un quatuor de Mozart.

   L’ancienne filature du Pont de Fer s’avère trop petite pour accueillir les nombreux mélomanes venus communier avec les artistes. Le lundi matin c’est dans  le Temple « circulaire » que se déroule la répétition d’orchestre.

   Moins sensible à la poésie de Buston Keaton que d’autres spectateurs, j’ai cependant admiré l’adéquation de l’accompagnement musical – original – avec le film, et nous avons été subjugués par la virtuosité et la sensibilité de l’altiste Corentin Bordelot  le samedi, dans Arpegione, mouvements 2 et 3, de Franz Schubert et surtout dimanche, dans le concerto pour alto de Bela Bartok.

   Le Requiem pour trois violoncelles et piano de David Popper nous a particulièrement émus et nous avons été impressionnés par le jeu et le timbre de voix de la soprano Deborrah Ingels dans l’Air de la Reine de la nuit de La flûte enchantée.

   Le lundi matin est jour de marché à Lasalle. Un marché où vous trouvez à la fois des fruits, des légumes, des pâtisseries orientales, des pains, de la viande de boucherie, de l’encens, des robes, des tapis de laine, des pélardons, des sacs colorés, de l’huile d’olive de divers moulins, du vin de coopératives, du miel de châtaigniers, de lavande, une accordéoniste, une comédienne qui restitue à la criée les messages (d’amour…) déposés à cet effet dans une urne au milieu de la place. Et sur la place, le Temple, portes ouvertes, où répète le Quatuor Tchalik sous la direction de Pierre-Henri Xuereb. Des gens chargés de cabas remplis de légumes, des couples avec de jeunes enfants… entrent et sortent sans que cela ne gêne le travail des musiciens qui, moment exceptionnel, joueront en fin de matinée sur les marches du Temple  le Quatuor à cordes en fa majeur de Maurice Ravel, face à  une foule ravie…

   Cela se passait  à Lasalle dans le Val d’Emeraude en Cévennes !

   J’ai plaisir à citer tous ces artistes qui nous ont enchantés: Gilles Alonzo, José Arrué, Frédéric Audibert, Naïna Betoto, Corentin Bordelot, Valenti Catil, Lynn Feyereisen, Shiho Hamano, Camille Heim, Deborah Ingels, Mei Kamikawa, Isabelle Piette, Gabriel Tchalik, Louise Tchalik, Marc Tchalik, Sarah Tchalik, Isabelle Teissier du Cros, Tomoko Uehara, Xin Wenbo, Alice Wieland, Pierre-Henri Xuereb, Wang Yton.

    Du 20 au 25 août prochain, sous la direction de  Pierre-Henri Xuereb, aura lieu la Fête de l’alto avec 7 concerts, à Lasalle,  Valleraugue, St Jean du Gard et Seynes ; 8 Classes de Maîtres  et une Rencontre  de luthiers.

   Je vous donne rendez-vous pour cette dernière semaine d’août.

Bernard DESCHAMPS

24 avril 2018

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bernard DESCHAMPS 27/04/2018 07:30

Tenez-moi informé cher ami, vous serez le bienvenu. Peut-être irai je à Annaba autour du 5 juillet.

ait si mohamed 27/04/2018 00:20

j'ai aimé votre description d'une activité si riche et si symbolique du pouvoir de rapprochement de la musique entre les peuples. J'espère avoir le plaisir de visiter cette région où semble régner la paix

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens