Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 08:32

 

LE SOIR DZ

04/11/2017

 

L'évolution de la situation en Libye préoccupe grandement l'Algérie qui a déjà durement condamné les frappes mystérieuses ayant ciblé la ville de Derna, lundi dernier.

Abla Cherif - Alger (Le Soir) - Alger a ainsi fait preuve d'une fermeté particulière en réaction aux événements qui secouent le pays voisin, depuis quelques jours. Le bombardement de Derna a été qualifié «d'acte criminel mené par des avions non identifiés faisant de nombreuses victimes parmi les civils dont les enfants».

Le porte-parole du MAE a tenu à rappeler que l'Algérie avait toujours milité en faveur d'un dialogue inclusif, au rejet de la violence et qu’elle a «fortement soutenu le processus du dialogue national sous le parrainage des Nations-Unies». «Ces agressions, poursuit la même source, sont inacceptables quelle que soit leur origine car elles ne font qu'aggraver la situation et entravent les efforts pour un règlement pacifique de la crise en vue de préserver l'unité et la souveraineté de la Libye.» Ces frappes ont soulevé des inquiétudes similaires un peu partout à travers le monde non seulement en raison de leur origine indéterminée mais aussi en raison de la conjoncture dans laquelle elles interviennent. Les principales parties libyennes sont en effet engagées dans un processus mené sous l’égide onusienne qui semble prometteur. Basé sur une plateforme politique certainement appelée à être enrichie ou modifiée, le projet a été salué pour sa clarté et sa tendance à baliser le terrain dans l'intention claire d'écarter toutes manœuvres ou projets «intéressés» sous couvert d'une aide au rétablissement de la situation dans le pays. Lors de la dernière Assemblée générale des Nations-Unies, le secrétaire général de l'ONU avait d'ailleurs clairement affiché sa volonté d'encadrer le processus de réconciliation libyen.

Présents à New York, les MAE algérien, tunisien et même égyptien ont eux aussi condamné unanimement les initiatives comme celles qui émanaient récemment de Paris. Le Président français avait tenté de réconcilier les deux principaux rivaux libyens lors d'une rencontre dans un château loin de Paris. Un communiqué des services de l'Elysée avait crié trop tôt victoire en se vantant d'avoir réussi là où tous les autres ont échoué, mais il a été très vite démenti par la réalité du terrain. A peine sorti de la rencontre, le fameux général Haftar s'est livré à de vives critiques contre son rival Faiez Esseraj sur France 24. Bizarrement, les télévisions étrangères habituellement promptes à commenter et rapporter les développements en Libye ne sont pas très nombreuses à avoir informé l'opinion de ce qui s'est déroulé à Derna. Et ce qui s'est déroulé est un précédent pouvant cacher quelques sombres desseins à en croire la presse libyenne. Certains journaux, dont El-Awsat El-Libye, accusent sans détour l'Egypte d'avoir mené ce raid ayant entraîné la mort de plus de douze civils parmi lesquels des enfants.

Connu pour être l'un des principaux pays étrangers à bombarder la région, l'aviation égyptienne a mené à plusieurs reprises des raids aériens dans le cadre de la lutte qu’elle livre contre les fiefs terroristes où sont, dit-elle, planifiés les attentats perpétrés sur son sol. Cette fois pourtant, Le Caire veut faire savoir qu'il n'est pour rien dans le massacre de Derna. Un communiqué officiel a même été publié quelques heures seulement après le bombardement. Mais il n'a pas convaincu les Libyens qui affirment de leur côté être en possession d'informations sur des réunions de coordination ayant précédé l'opération.

Ces réunions, affirment des connaisseurs du dossier, ont permis aux auteurs du raid de récolter auprès du général Haftar les informations nécessaires pour frapper le fief terroriste qui était en fait ciblé. Réputé pour son engagement dans la lutte antiterroriste, Haftar est également connu pour être proche des Egyptiens. C'est d'ailleurs avec lui que des frappes chirurgicales contre des campements terroristes ont été menées suite aux derniers attentats ayant ciblé des Coptes dans le Sud égyptien.

Hier, la presse libyenne annonçait l'arrivée du général Haftar au Caire... L'affaire est loin d'être terminée. Des jeux malsains se déroulent en Libye pouvant avoir de graves répercussions sur la région tout entière.

A. C

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens