Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 16:13
QUI EST Mme NOURIA BENGHEBRIT ?

L'actuelle Ministre algérienne de l'Education Nationale est issue d'une famille musulmane tlemcénienne d'origine andalouse. Quant à son mari, sa famille est d'origine morisque, dont le patronyme Remaoun provient de l'arabisation du nom espagnol Ramón. Elle est la fille de feu Djilali Benghabrit, ancien moudjahid décédé en 2007, et la petite-fille du frère de Si Kaddour Benghabrit, fondateur de la Grande Mosquée de Paris.

Elle obtient en 1973 une licence en sociologie, puis en 1977, soutient son diplôme d'études approfondies (DEA) en sociologie de l'éducation à l'université d'Oran sur la problématique de l'orientation scolaire et professionnelle. Elle était une étudiante studieuse, en phase avec les données politiques de l’époque qui mettaient la majorité dans le giron des «progressistes» luttant contre l’impérialisme et le capitalisme exploiteur. Elle était alors très active dans le Comité Universitaire de Volontariat (CUV) qui mobilisait les étudiants dans la campagne d’explication de la Révolution Agraire aux paysans. En 1982, elle décroche son doctorat, dans le même domaine d'études que son DEA, délivré par l'université Paris V . Elle est habilitée à diriger des recherches et spécialiste des sujets relatifs à l'éducation, la jeunesse, les femmes dans la société et la famille.

Carrière professionnelle

Tout en enseignant depuis 1973 à l'Université d'Oran, elle est nommée en 1976 chef du département de Sociologie à la même université. Elle rejoint plus tard, à sa création en 1985, l'Unité de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (URASC), d'abord en tant que chercheuse et responsable du laboratoire de recherche sur l'éducation et les systèmes de formation qu'elle a monté, puis en tant que directrice de l'URASC de 1989 à 1992, année au cours de laquelle l'unité se transforme en centre de recherche. Elle a ainsi dirigé le Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC), de sa création en 1992 à sa nomination en 2014 à la tête du ministère de l'Éducation nationale. N'ayant pas d'appartenance politique particulière, elle est considérée comme étant une ministre technocrate. Elle a fait partie de la commission dite Benzaghou, chargée en 2001 de proposer un rapport visant à réformer le secteur de l'éducation en Algérie. Nouria Benghebrit en 2015 à Idles. Elle a été élue en 2002 et en 2005, pour deux mandats successifs de trois années, membre représentant l'Afrique du Nord au Comité exécutif du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA). De 2003 à 2006, elle fut la présidente du comité arabe de l'Unesco pour l'enseignement supérieur et, à ce titre, membre du Comité mondial du forum de l’Unesco pour l’enseignement supérieur, la recherche et la connaissance. Elle a été, de 2007 à 2010, vice-présidente du conseil d’administration de l'Institut Africain de la Gouvernance (IAG). En 2012, à la suite de sa désignation par le secrétaire général des Nations unies, elle rejoint le Comité des politiques de développement pour un mandat de trois ans. Ce comité devant présenter au Conseil économique et social des Nations unies des analyses et avis indépendants, elle a dû en démissionner à sa nomination en tant que ministre.

Partager cet article

Repost 0
Published by bernard-deschamps.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Kada 23/01/2017 10:24

Vous qui critiquez la Ministre de l'éducation , vous n'avez pas les même capacités et références que madame Benghebrit et jamais vous la mettrez à genoux. Et d'ailleurs vos mauvaises critiques envers Madame Benghebrit, ne proviennent pas de vous, mais de l'extérieur du Pays, des ennemis de l'Algérie.

faiza 20/12/2016 21:33

elle a aucun dévouement envers la société,elle qui si minutieusement s'est instruite en sociologie. elle doit certainement savoir que les programmes sont en déphasage totale avec la majorité écrasante de la société (contenant et contenu). C'est lourdement chargée et inutilement enseigné.

touati 03/06/2016 21:57

un gd parcours certes mais en tant que ministre cest la deroute totale. aussi paradoxale que cela puisse paraitre -ce qui lui manque cruellement cest de se comporter comme..... sociologue avec les autres.comprenne qui voudra

mohamed 19/08/2015 20:29

Ok parcours universitaire et proffessionel indéniable . Elle est tout a fait indiquée pour le ministere de l éducation de la rf
Alors faites quelque chose dans ce sens

hlima 21/07/2017 02:33

l'école n'est pas une affaire de sociologie et tous ces pseudos titres indiquent que depuis 1982 ses études ont pris fin après le premier doctorat et elle n'a pas pu faire le 2éme, à l'époque c'était la thèse ès lettres.

el hadj Bensalah 17/08/2015 21:26

Excellente exposé de notre ami de toujours Bernard Deschamps relevant "l historique" De Noréa Benghebrit que j'ai eu souvent l'occasion de rencontrer elle et son époux à la cinémathèque d'Oran et dans tous les hauts lieux de la culture à Oran active ,dynamique et d'une grande culture Noréa et une grande battante à laquelle tous les dignes fils de ce pays souhaite une grande réussite.

zitouni 17/08/2015 22:38

l'enseignement en Algérie est un secteur qui a subie plusieurs de reformes depuis l'indépendance à ce jour. ceci a engendré une baisse du niveau, des échecs, des ruptures de scolarité, tout cela, malgré les efforts considérables déployés par l'état.
j'espère que Mme Noréa Benghebrit, avec son savoir, son expérience et sa culture pourra, sans doute, remettre sur rail, un secteur stratégique et dont dépend l'avenir de notre pays

Présentation

  • : ww.bernard-deschamps.net
  • ww.bernard-deschamps.net
  • : Blog consacré pour une grande part aux relations entre l'Algérie et la France.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens